A l’occasion du VIII congrès de droit comparé